Quels pansements pour les plaies chroniques ?

blog

Santé

Infirmier

Plaies et cicatrisation

Pansements pour plaies chroniques

Les pansements pour les plaies chroniques

|

8 min

|

Par Alphonse Doutriaux

La plaie chronique, contrairement à la plaie aiguë, s’étale dans le temps. Elle nécessite des soins spécifiques, prodigués par un(e) infirmier(ère) diplômé(e) d’État. Mais alors quels pansements pour quelles plaies chroniques ? Zoom sur les pansements d’une plaie chronique.

Sommaire

  • Qu'est-ce qu'une plaie chronique ?
  • Les types de pansements infirmiers
  • Les différents pansements pour les plaies chroniques
  • Téléchargez votre fiche pansements infirmiers en PDF
  • Sources

Fiche pansements infirmiers

+ de 1500 téléchargements

Suivi des pansements

+ de 100 téléchargements

Partager sur :

img test
Quiz Plaies et cicatrisation

Débutant, intermédiaire, avancé ? Passez le test pour connaître votre niveau de compétences !

Je fais le test

Qu'est-ce qu'une plaie chronique ?

Une plaie chronique est considérée comme telle lorsque le délai de cicatrisation est allongé. Autrement dit après 4 à 6 semaines d’évolution, selon son étiologie. 

 

Les causes de la plaie chronique sont les suivantes : 

  • les ulcères de la jambe ; 
  • les escarres ; 
  • les plaies du diabétiques ; 
  • les moignons d’amputation. 

Les types de pansements infirmiers

Il existe différents types de pansements à appliquer selon l’étiologie de la plaie : 

  • le pansement à l’hydrogel : ce type de pansement est utilisé en cas de nécroses et de fibrines sèches. Constitué d'eau et de sucre, il permet la détersion de la peau. C’est aussi un pansement cicatrisant ;
  • le pansement alginate : celui-ci est adapté pour la fibrine humide et les plaies infectées. Il favorise la détersion pour les plaies infectées et absorbe les exsudats ; 
  • le pansement hydrofibre : il est appliqué en phase de détersion et de bourgeonnement des plaies très exsudatives. Il a la particularité d’absorber verticalement les exsudats, évitant ainsi la dispersion latérale et la macération de la plaie. Il permet aussi de réduire les odeurs ; 
  • le pansement hydrocellulaire : celui-ci est appliqué dans la phase de bourgeonnement et d’épidermisation sur tous les types de plaies. Il peut être associé à un pansement hydrofibre. Il a un pouvoir d'absorption élevé et aide au drainage et à la cicatrisation ; 
  • le pansement hydrocolloïde : on le préconise en phase de bourgeonnement et d’épidermisation mais aussi sur tous types de plaies. Il maintient le milieu humide de la plaie. Attention, il draine moyennement les exsudats ; 
  • le pansement en tulle gras : il est utilisé pendant l’épidermisation ou pour le bourgeonnement. À noter qu’il ne doit pas être appliqué sur une plaie très exsudatives ; 
  • le pansement au charbon : on l’applique pour absorber les exsudats quand ils sont importants. Il permet aussi de couvrir les odeurs nauséabondes. Il est très préconisé dans le cas de plaies tumorales ;
  • le pansement au film de polyuréthane : il favorise la ré-épidermisation et prévient des escarres. Il faut l’associer à l’hydrogel en cas d’escarres nécrotiques ou fibrineux ; 
  • le pansement à l’argent : on l’utilise sur une plaie infectée. Celui-ci ne peut pas être prescrit par un(e) infirmier(ère) diplômé(e) d’État et ne doit pas être appliqué au-delà de 8 à 10 jours. 
img test
Maîtrisez la prise en charge des plaies

Évaluation des plaies, maîtrise des différents types de pansements, prescription, surveillance et cicatrisation.

Découvrir la formation

Il existe aussi des pansements particuliers : 

  • le pansement antibactérien : ce pansement sans principe actif, à pour vocation de capter les bactéries et les champignons des plaies. Il retient la formation de toxines ; 
  • le pansement à l’acide hyaluronique : il est utilisé pour la phase d’épidermisation, de bourgeonnement, ou encore en fin de cicatrisation afin d’améliorer la résistance de la peau ; 
  • le pansement au miel : il est antimicrobien, anti-inflammatoire et permet de favoriser la cicatrisation des plaies ; 
  • la larvothérapie : elle est utile pour des plaies fibreuses et infectées. 

Bon à savoir

Envie d’en apprendre davantage sur le pansement infirmier pour un ulcère, le pansement infirmier pour un mal perforant plantaire ou encore sur la plaie bourgeonnante ? Découvrez nos articles dédiés sur le sujet. 

Les différents pansements pour les plaies chroniques

Voici les recommandations de pansements pour une plaie chronique en phase de détersion

  • pour un plaie sèche, on applique un pansement de type hydrogel ;
  • pour une plaie humide, on utilise un pansement de type alginate ;
  • pour une plaie très exsudative, on applique un pansement de type hydrocellulaire superabsorbant. 

Selon l’étendue de la surface et de la profondeur de la plaie, le pansement sera à renouveler tous les 2 à 2 jours et ce, jusqu’à la phase de bourgeonnement.

Voici les pansements à utiliser en phase de bourgeonnement d’une plaie chronique : 

  • un pansement de type hydrocellulaire à absorption importante ou interfaces ou vaseliné ;
  • pour une plaie faiblement exsudative, on préconise un pansement de type hydrocellulaire à absorption moyenne ;
  • pour une plaie très exsudative, on utilise un pansement de type hydrocellulaire superabsorbant. 

Ici, en fonction de l’étendue et de la profondeur de la plaie, il faudra changer le pansement d’une plaie chronique tous les 2 à 7 jours jusqu’à la phase d’épidermisation. 

 

Voici les pansements à appliquer en phase d’épidermisation

  • un pansement de type hydrocolloïde ou interfaces ou hydrocellulaire à absorption importante ; 
  • pour une plaie faiblement exsudative, on préférera un pansement de type hydrocellulaire à absorption moyenne. 
img test
Formez-vous avec Jean-Philippe Marcou !

Plaies et cicatrisation

Découvrez la formation

Le pansement d’une plaie chronique doit être remplacé tous les 2 à 5 jours jusqu’à la cicatrisation. Cela dépendra de la surface et de la profondeur de la plaie. Pour un traitement sans distinction des différentes phases de la plaie, on choisira un pansement de type hydrocolloïde. Si la plaie est très exsudative, il faudra utiliser un pansement en fibre de carboxyméthylcellulose (CMC). Il devra être renouvelé tous les 2 à 5 jours jusqu’à la cicatrisation de la plaie. 

 

Il existe des cas particuliers de plaies, les voici et les pansements qu’il faut leur appliquer : 

  • pour une peau péri lésionnelle fragile : un pansement interfaces doit être utilisé ; 
  • pour une plaie hémorragique : on privilégie un pansement alginates ; 
  • pour une plaie malodorante : un pansement au charbon actif est recommandé. 

 

Vous pouvez retrouver la fiche IDE de pansement pour une plaie sur le site Ameli. 

 

Vous souhaitez suivre une formation Plaies et cicatrisation ? Chez Walter Santé nous proposons une formation infirmier couvrant ces sujets. Pour en savoir plus, consultez la fiche de la formation sur notre site, ou contactez-nous !

Téléchargez votre fiche pansements infirmiers en PDF

Fiche pansements infirmiers

Fiche pansements infirmiers

+ de 1500 téléchargements

Fiche types de plaie

Fiche types de plaie

+ de 1000 téléchargements

Suivi des pansements

Suivi des pansements

+ de 100 téléchargements

Sources

Les pansements - Indications et utilisations recommandées - Haute Autorité de Santé

Aide à la prescription du pansement primaire pour la plaie chronique - Ameli

Fiche pansements infirmiers

+ de 1500 téléchargements

Suivi des pansements

+ de 100 téléchargements

Accès gratuit

Accédez dès maintenant à nos explications vidéo sur la cotation des pansements !

Demo image
Découvrir

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Quelle réglementation s'applique aux DASRI ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

23 Février 2024

Nous allons vous donner un aperçu détaillé des normes encadrant la gestion des Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux. Nous allons définir les DASRI, les règles essentielles à respecter, l'importance de la fiche de traçabilité, ainsi que les procédures de tri et de stockage, des aspects fondamentaux pour les professionnels de la santé.

Lire l'article

Le rôle de la peau dans la cicatrisation des plaies

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

7 Juin 2021

La peau est composée de trois couches tissulaires, nourries par des vaisseaux : l'épiderme, le derme et l'hypoderme. Quels sont les rôles joués par cet organe prépondérant dans la cicatrisation des plaies ? 

Lire l'article

Qu'est-ce qu'une plaie bourgeonnante ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

6 Février 2023

Il existe 3 phases de cicatrisation d’une plaie : la phase inflammatoire, la phase de réparation tissulaire et la phase de maturation cellulaire. Lors de ces phases, la lésion se transforme en une plaie bourgeonnante. Zoom sur le bourgeonnement de la plaie

Lire l'article

Optimiser la cicatrisation grâce à une alimentation adaptée

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

18 Juin 2021

La cicatrisation de la peau consiste en un ensemble de phénomènes physiologiques complexes qui mènent au rétablissement d’une plaie. Le temps nécessaire au processus de cicatrisation varie en fonction du degré de la plaie et de la profondeur de la lésion. Quels aliments favoriser pour une bonne cicatrisation ? Quel est le rôle tenu par les infirmiers dans ce choix d'aliments ? Nous vous donnons toutes les clefs pour une cicatrisation rapide.

 

Lire l'article