blog

Santé

Infirmier

Plaies et cicatrisation

Pansements hydrocolloïdes

Le pansement hydrocolloïde : défintion et mode d'emploi

Alphonse Doutriaux

Co-fondateur de Walter

|

Un pansement hydrocolloïde, qui existe depuis plus de 20 ans, est utilisé en phase d'épidermisation et de bourgeonnement d’une plaie. Il est notamment posé comme traitement pour des brûlures superficielles, des sites donneurs de greffe, des ulcères de la jambe ou encore des escarres. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur ce type de pansement. 

img test

Maîtrisez la prise en charge des plaies

Évaluation des plaies, maîtrise des différents types de pansements, prescription, surveillance et cicatrisation.

Découvrir la formation

Définition et fonction

Les pansements hydrocolloïdes, également représentés par les initiales HC dans les protocoles, sont des pansements assez minces, transparents et composés de deux couches :

  • La couche interne :  il s’agit d’une matrice hydrophobe composée des particules de carboxyméthylcellulose (CMC) hydrophiles. Celle-ci a pour but d’absorber et de transformer les exsudats.
  • La couche externe : il s’agit d’un film semi-occlusif ou encore d’une mousse de polyuréthane, qui a pour objectif de protéger de la contamination par des micro-organismes.

 

Les pansements hydrocolloïdes, qui existent depuis plus de 20 ans, collent sur toute la surface de la plaie. Attention, le pansement hydrocolloïde adhère à la peau saine mais pas à la plaie. Ces pansements infirmiers sont utilisés en phase d'épidermisation et de bourgeonnement de la plaie. Il est possible de faire appel à un pansement hydrocolloïde, en prévention, sur un plaie s’épidermisant.  Par exemple, en cas d’escarre talonnière rougissante ne disparaissant pas à la vitropression, il est possible d’utiliser ce type de pansement en prévention, afin de faire une décharge. 

Bon à savoir

Les hydrocolloïdes ne drainent que très peu. D’ailleurs, lorsqu’ils sont à saturation, ils deviennent, généralement, blanchâtre. 

Le pansement hydrocolloïde a pour objectif de maintenir le milieu humide de la plaie, avec un drainage moyen des exsudats. Il masque les odeurs et convient à tous types de plaies. Il ne faut pas utiliser de dakin, de bétadine ou d’alcool avant d’apposer le pansement, au risque qu’il se détériore et se saturer très rapidement. 

 

Il existe des pansements hydrocolloïdes semi-transparents permettant de voir l'évolution de la plaie sous le quadrillage . Le quadrillage, lui, permet de délimiter la taille de la plaie. 

Important

Attention, en dehors du bourgeonnement et d’une épidémie de plaie, ce type de pansement est à éviter. 

img test

Formations Infirmiers

Découvrez les formations Infirmiers DPC & FIF PL en ligne de Walter Santé, conçues par des experts et réalisées par des professionnels.

Découvrir les formations

Quand utiliser un pansement hydrocolloïde ?

Les pansements hydrocolloïdes sont préconisés pour le traitement des plaies aiguës et chroniques peu exsudatives.

 

Voici une liste de pansements hydrocolloïde selon l’affection de la peau :  

 

  • le pansement hydrocolloïde pour une brûlure superficielle ;
  • le pansement hydrocolloïde pour des sites donneurs de greffe ;
  • le pansement hydrocolloïde pour des ulcères de la jambe ;
  • le pansement hydrocolloïde pour des escarres.

 

Ce type de pansement infirmier peut être posé à n’importe quel stade de la cicatrisation. 

 

En revanche, il est déconseillé d’utiliser un pansement hydrocolloïde sur :

 

  • les plaies infectées ;
  • les plaies intégralement sèches ;
  • les plaies très exsudatives : cela entraînerait un risque de macération ;
  • les mycoses ;
  • les brûlures au troisième degré ;
  • les plaies hyper bourgeonnantes.

Comment appliquer un pansement hydrocolloïde ?

Il convient d’appliquer un pansement hydrocolloïde sur une plaie, après un nettoyage au sérum physiologique ou à l’eau, suivi d’un séchage du pourtour de celle-ci. La pose du pansement hydrocolloïde doit se faire délicatement sur la plaie en dépassant de 2 à 3 cm minimum sur la peau saine. 

 

Si la plaie se trouve en phase de détersion ou est très exsudative, il est recommandé d’utiliser un pansement secondaire afin de bien fixer le pansement primaire. Si la plaie se situe dans une localisation sujette aux frottements, il est alors conseillé d’utiliser un pansement secondaire de fixation. 

img test

Quel pansement pour quelle plaie ?

Découvrez notre guide infirmier.

Lire l'article

Quand renouveler un pansement hydrocolloïde ?

Le pansement hydrocolloïde sur une plaie doit être renouvelé lorsqu’il arrive à saturation ou qu’il commence à se décoller. Cette saturation est observable le long des contours du pansement. Au moment du renouvellement, il est préférable d’avertir le(la) patient(e) des mauvaises odeurs risquant de se dégager de la plaie.

 

Lors de l'enlèvement d’un pansement hydrocolloïde, il faut éviter le retrait par manœuvre atraumatique. Cette manœuvre est douloureuse, surtout si la plaie est ouverte. En cas de plaie en épidermisation, il faut faire attention car si le(la) soignant(e) tire sur la trame, il(elle) risque de dégrader la peau fragilisée. La meilleure méthode est de lever en étoile et au fur et à mesure, les bordures pour finir par soulever le centre du pansement. 

 

Les laboratoires préconisent de laisser le pansement hydrocolloïde un maximum de temps, jusqu'à saturation. Cependant, dans la réalité des faits, il est déconseillé de dépasser 5 jours de pose d'hydrocolloïde. Car au delà de 5 jours, le pansement va laisser des filaments et tâches brunâtres, qui vont coller à la peau. 

 

À noter que si le changement est trop fréquent, c’est probablement que le pansement hydrocolloïde n’est pas adapté à la plaie.

 

Bon à savoir

Vous souhaitez en savoir plus sur les pansements infirmiers ? Nous vous recommandons de lire nos divers articles sur le sujet : le pansement alginate, les types de pansement infirmier, ou encore le pansement hydrocellulaire.

Les différents pansements hydrocolloïdes sur le marché

Voici la liste des pansements hydrocolloïdes présents sur le marché : 

 

  • le pansement hydrocolloïde Algoplaque® : laboratoire Urgo ; 
  • le pansement hydrocolloïde Carboxy Méthyl Cellulose Askina biofilm® : laboratoire Braun ; 
  • le pansement hydrocolloïde Carboxy Méthyl Cellulose Comfeel® : laboratoire Coloplast ;
  • le pansement hydrocolloïde Carboxy Méthyl Cellulose Duoderm® : laboratoire Convatec ; 
  • le pansement hydrocolloïde Carboxy Méthyl Cellulose Hydrocoll® : laboratoire Hartmann ;
  • le pansement hydrocolloïde Carboxy Méthyl Cellulose Sureskin® : laboratoire Euromdec ;
  • le pansement hydrocolloïde Melipex.

 

Envie de vous lancer dans une formation de pansement infirmier ? Chez Walter Santé, nous proposons une formation plaies et cicatrisation, 100% financée par votre DPC. Grâce à cette formation vous améliorerez considérablement votre prise en charge des plaies.

img test

Appelez-nous

Vous êtes intéressé(e) par nos formations ? Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Sur le même thème

La plaie fibrineuse : définition et traitement

Alphonse Doutriaux

|

12 Septembre 2022

La plaie est une effraction de la peau, plus ou moins profonde, qui peut être la conséquence d’un traumatisme ou d’un processus pathologique. Il en existe de nombreuses formes, toutes documentées dans notre formation plaies et cicatrisation. Dans cet article, nous nous intéressons à la plaie fibrineuse. Comment la reconnaître ? Comment nettoyer ce type de plaie et quel pansement appliquer en fonction de l’état de la plaie fibrineuse ? Grâce à notre formation DPC plaies et cicatrisation, vous améliorerez votre prise en charge des plaies en renforçant vos connaissances théoriques sur le processus de cicatrisation et les différents types de plaie.

Lire l'article

Le traitement infirmier de l'ulcère artériel

Alphonse Doutriaux

|

3 Mars 2022

L'ulcère artériel, avec l'ulcère veineux ou variqueux, est une grande pathologie des membres inférieurs. Il faut savoir que 6 à 10% des ulcères sont des ulcères artériels.

Découvrez les spécificités du traitement infirmier de l'ulcère artériel.

Lire l'article

Plaie tumorale : définition et soins infirmiers

Alphonse Doutriaux

|

22 Novembre 2022

Une plaie tumorale est une plaie dite chronique qui survient à cause de la présence d’une tumeur cancéreuse. Découvrez en détail la typologie de la plaie tumorale, mais également la meilleure façon de la soigner. 

Lire l'article

Qu'est-ce que le pansement hydrogel ?

Alphonse Doutriaux

|

12 Septembre 2022

Les pansements hydrogel sont une des familles de pansements infirmiers étudiées dans notre formation DPC plaies et cicatrisation. Pour quel type de plaie sont-ils préconisés ? Comment appliquer ce type de pansement ? Apprenez en plus sur le pansement hydrogel dans cet article.

Lire l'article