La plaie bourgeonnante : définition et pansement infirmier

blog

Santé

Infirmier

Plaies et cicatrisation

Plaie bourgeonnante

Qu'est-ce qu'une plaie bourgeonnante ?

|

7 min

|

Par Alphonse Doutriaux

Il existe 3 phases de cicatrisation d’une plaie : la phase inflammatoire, la phase de réparation tissulaire et la phase de maturation cellulaire. Lors de ces phases, la lésion se transforme en une plaie bourgeonnante. Zoom sur le bourgeonnement de la plaie

Fiche types de plaie

+ de 1000 téléchargements

Partager sur :

img test
Quiz Plaies et cicatrisation

Débutant, intermédiaire, avancé ? Passez le test pour connaître votre niveau de compétences !

Je fais le test

Les phases de cicatrisation d'une plaie

On parle de cicatrisation lorsque des parties molles du corps secondaire se sont ouvertes. Ceci peut avoir plusieurs origines, tels qu’un agent mécanique externe ou encore une agression. Le processus de cicatrisation peut se faire seul, mais il arrive qu’une intervention thérapeutique soit nécessaire, comme en suturant les bords de la plaie ou en surveillant l’évolution de la plaie afin d'éviter une infection ou une surinfection.

 

La cicatrisation d’une plaie se fait en 3 phases

 

  1. la phase inflammatoire ; 
  2. la phase de réparation tissulaire ; 
  3. la phase de maturation cellulaire.

Voyons en détail chacune de ces phases.

La phase inflammatoire 

Celle-ci dure entre 3 et 4 jours et à pour vocation d’éliminer les corps étrangers et les tissus morts en quelques jours. Durant cette période, la plaie se recouvre d’un caillot sanguin. La réaction inflammatoire engendre un vasodilatation et accroît la perméabilité de la blessure. Se forme alors ce qu’on appelle l’angiogenèse. Il s’agit de la formation de nouveau vaisseaux sanguins, à partir des vaisseaux préexistants par bourgeonnement de la plaie

 

Cette phase correspond à un tissu de granulation en place, qui est rouge et bourgeonnant. La cicatrisation bourgeonnante est le signal du processus de guérison. Ainsi, l'angiogenèse est ce qui permet l’apport en nutriments et oxygène des cellules. 

img test
Maîtrisez la prise en charge des plaies

Évaluation des plaies, maîtrise des différents types de pansements, prescription, surveillance et cicatrisation.

Découvrir la formation

La phase de réparation tissulaire 

Il s’agit de l’étape de migration, lors duquel le caillot sanguin se transforme en une croûte grâce à la prolifération des filaments de fibrine. Celle-ci est identifiable par un enduit jaune recouvrant une partie ou l’intégralité de la plaie. 

 

Cette croûte est un tissu de renouvellement et de granulation. Elle marque le début de l’élaboration de la cicatrice. Sous elle, l’intégralité des cellules du tissu conjonctif migrent vers le centre de la blessure. Les vaisseaux vont se multiplier et ainsi se refaire. À noter qu’il s’agit aussi d’une phase de prolifération importante de cellules, de vaisseaux sanguins et de fibres. 

La phase de maturation 

Cette phase, la plus longue, dure entre 2 et 18 mois. C’est lors de celle-ci que la croûte tombe et que la peau retrouve peu à peu ses différentes couches. Ainsi, le nombre de fibroblastes et de vaisseaux sanguins diminuent. La peau reste relativement blanche parce que le taux de mélanocytes met plus de temps à se reconstituer.

 

C’est généralement au bout de 6 mois que la cicatrice devient souple et indolore. Il arrive que des cicatrices soient disharmonieuses. Enfin, la maturation est la dernière phase du processus de cicatrisation. Sachez qu’une cicatrice continue son évolution durant au minimum 15 mois. C’est pourquoi, il est important de protéger la cicatrice du soleil.

Qu'est-ce qu'une plaie bourgeonnante ?

Une plaie bourgeonnante présente un aspect rouge. Le bourgeonnement de la plaie est synonyme de cicatrisation et montre par la présence d’un tissu en bonne voie de guérison. En effet, l’aspect de la plaie hyperbourgeonnante est le signe d’une bonne vascularisation, permettant la migration et l’implantation des fibroblastes. Sachez que lors de l’apparition d’une plaie, celle-ci est systématiquement au stade du bourgeonnement lors des débuts de sa prise en charge. Cette phase précède celle de l’épidermisation.

 

Ainsi, si une plaie reste au stade du bourgeonnement ou évolue vers l’épidermisation, l’infirmier(ère) en charge du suivi du(de la) patient(e) est assuré que les pansements utilisés sont efficaces. Au contraire, si la plaie bourgeonnante tend vers la fibrine ou vers la nécrose, il s’agit d’un mauvais usage des pansements. Il ne faut pas oublier que chaque pansement détient des spécificités bien précises. 

Bon à savoir

Envie de vous renseigner davantage sur des sujets comme la plaie exsudative, le pansement infirmier pour un mal perforant plantaire ou encore les pansements pour les plaies chroniques ? Rendez-vous sur notre blog ! 

Quel pansement infirmier pour une plaie bourgeonnante ?

Le pansement pour une plaie bourgeonnante est de type hydrocellulaire à absorption importante ou interfaces ou vaseliné. 

 

Le traitement d’une plaie bourgeonnante dépend de si elle est beaucoup ou peu exsudative. Dans le cas : 

 

  • d’une plaie faiblement exsudative, il faut utiliser un pansement de type hydrocellulaire à absorption moyenne ;
  • d’une plaie très exsudative, il faut appliquer un pansement de type hydrocellulaire superabsorbant. 

 

Selon l’étendue, la surface et la profondeur de la lésion, il faudra renouveler le pansement de la plaie bourgeonnante tous les 2 à 7 jours et ce, jusqu’à la phase d’épidermisation.

 

Vous souhaitez suivre une formation Plaies et cicatrisation ? Renseignez-vous sur notre formation infirmier Walter Santé !

img test
Formez-vous avec Jean-Philippe Marcou !

Plaies et cicatrisation

Découvrez la formation

Téléchargez votre fiche sur l'évaluation des plaies en PDF

Fiche pansements infirmiers

Fiche pansements infirmiers

+ de 1500 téléchargements

Fiche types de plaie

Fiche types de plaie

+ de 1000 téléchargements

Plaies et cicatrisation : le guide

Plaies et cicatrisation : le guide

+ de 2500 téléchargements

Sources

Aide à la prescription du pansement primaire pour la plaie chronique - Ameli

img test
Appelez-nous

Échangez en direct avec l'un de nos conseillers du lundi au vendredi, 9h30-19h.

☎︎ | 01 76 49 09 99

Fiche types de plaie

+ de 1000 téléchargements

Accès gratuit

Accédez dès maintenant à nos explications vidéo sur la cotation des pansements !

Demo image
Découvrir

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Tout ce que vous devez savoir sur le pansement VAC

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

16 Mai 2023

Le pansement à pression négative de type VAC est une technique avancée pour accélérer la cicatrisation des plaies complexes. Cette fiche IDE sur le pansement VAC vous explique les indications ainsi que les étapes clés d’un pansement VAC pour offrir les meilleurs protocoles de pansement VAC à vos patients.

Lire l'article

Le rôle de l'infirmier dans le traitement des escarres

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

2 Mars 2022

L'escarre est une plaie profonde qui, classée en quatre stades, peut être traitée différemment en fonction de la gravité de l'atteinte du tissu. Elle survient principalement chez les personnes âgées, que ce soit accidentellement, dans le cadre d'une maladie neurologique ou d'une pathologie en phase terminale. Elle fait partie des plaies auxquelles vous pouvez être confronté(e) en tant qu'infirmier(ère). Découvrez les spécificités du traitement des escarres par les infirmiers.

Lire l'article

Le rôle de l'infirmier dans le traitement des brûlures

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

3 Mars 2022

Les brûlures touchent plus de 300 000 personnes chaque année en France, dont 3 000 de manière grave, entraînant en moyenne 300 décès. La prise en charge infirmière de la brûlure est déterminante pour sa cicatrisation ; voici donc en détail les éléments clés du traitement de la brûlure par les infirmiers.

Lire l'article

Quels sont les différents types de pansements infirmiers et leur application selon les types de plaie ?

Walter Learning

Alphonse Doutriaux

|

18 Juin 2021

L'infirmier doit veiller à appliquer les types de pansements infirmiers correspondant au type de plaie et à la phase de cicatrisation. Comment sélectionner le pansement idéal ? Alors, concrètement, quel pansement pour quelle plaie ? Par exemple, quel pansement pour une plaie bourgeonnante ? Nous passons en revue tous les types de pansements infirmiers et leurs applications. Découvrez notre tableau comparatif des pansements en fin d'article. Découvrez aussi la ainsi que toutes nos pour améliorer votre pratique !

Lire l'article