blog

Petite Enfance

Comment devenir EJE ?

Devenir EJE (Éducateur de Jeunes Enfants)

Hippolyte Le Dem

Co-fondateur de Walter

|

Devenir EJE, ou éducateur(rice) de jeunes enfants, vous permet d’exercer des fonctions éducatives en établissement spécialisé ou dans les familles. Pour accéder à ces fonctions, vous devez réussir le concours d’entrée en école, qui se déroule en deux phases. En effet, vous êtes soumis(e) à une épreuve écrite d’admission puis, si vous réussissez cette épreuve, à 2 temps d’oral pour votre admission. Découvrez comment devenir EJE. 

img test
CAP AEPE

Notre CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance 100% en ligne pour préparer les épreuves professionnelles (EP1, EP2, EP3) et la PSE. Formation de 40h.

DÉCOUVRIR LA FORMATION

Quelles sont ses missions ?

Éducateur(rice) de jeunes enfants est un métier qui demande un certain nombre de qualités : 

 

  • un excellent relationnel ; 
  • des capacités pédagogiques ;
  • de l’imagination ;
  • de la patience ;
  • de la disponibilité ;
  • le sens de l’observation. 

Pour commencer votre carrière dans l’enfance le plus tôt possible, et vous donner la chance d’évoluer professionnellement, renseignez-vous sur la formation CAP AEPE à distance proposée par Walter Learning. 

Les fonctions de l’EJE

Ce(tte) spécialiste de la petite enfance doit remplir les fonctions suivantes :

 

  • instaurer une relation de confiance avec le jeune enfant ;
  • l’accompagner au mieux, en coopérant avec sa famille et son environnement proche, comme le milieu scolaire par exemple ;
  • élaborer et mettre en œuvre un projet social, éducatif et pédagogique spécialisé pour le jeune enfant ;
  • travailler en coopération avec la famille ;
  • concevoir et mener une action éducative au ein d’une équipe pluridisciplinaire ;
  • élaborer une action éducative en lien avec les cadres institutionnels et les différents partenaires territoriaux ;
  • contribuer à la compréhension et l’évolution du domaine de la petite enfance. 

Les missions de l’éducateur de jeunes enfants 

L’éducateur de jeunes enfants est un professionnel du travail social. Il exerce donc ses fonctions dans un cadre institutionnel. Ses missions principales sont les suivantes : 

 

  • accompagner les enfants de moins de 6 ans dans une démarche éducative et sociale ;
  • contribuer au bien-être et à l’épanouissement et à l’autonomie des enfants de leur naissance à l’âge de 7 ans.

Bon à savoir

De manière générale, son intervention, qu’elle se situe en milieu familial ou dans un établissement spécialisé, vise à favoriser un développement global et harmonieux de l’enfant de moins de 7 ans.

À partir de ses connaissances du développement du jeune enfant, l’EJE contribue à l’élaboration et à la mise en place du projet social, éducatif et pédagogique. Ce(tte) professionnel(le) du secteur social veille également au maintien de la continuité éducative dans le respect du milieu familial, social et culturel de l’enfant.

 

Dans ce cadre, il/elle participe à la création d’un environnement bienveillant et motivant et favorise l’expression des potentialités motrices, affectives, cognitives, sensorielles et langagières de l’enfant. Ainsi, l’éducateur(rice) de jeunes enfants participe activement à leur éveil, leur socialisation et leur inclusion sociale.

img test
Petite Enfance

Découvrez les formations Petite Enfance de Walter Learning, conçues par des experts et réalisées par des professionnels. Apprenez à votre rythme grâce à la formation à distance.

Découvrir les formations

Où exercer quand on est EJE ?

L’EJE peut exercer dans des établissements qui reçoivent de jeunes enfants, à la journée ou à temps complet, mais aussi au sein de structures sociales qui suivent les familles et les soutiennent dans leur rôle d’éducateur(rice). Il s’agit donc de lieux d’accueil collectifs pour les mineurs jusqu’à 7 ans, mais également de centres éducatifs spécialisés

 

La majorité des postes d’EJE se trouvent au sein d’établissements, spécialisés ou non dans les fonctions éducatives : 

 

  • pouponnières ;
  • maison d’enfants à caractère social ;
  • établissements d’accueil mère-enfant ;
  • IME, ou institut médico-éducatif ;
  • CMPP ou centre médico-psycho-pédagogique ;
  • RPE, ou relais petite enfance ;
  • crèches ;
  • ludothèques.

Les étapes du concours d'éducateur

Le concours d’éducateur de jeunes enfants se déroulent en 2 étapes : l’épreuve écrite d’admissibilité et les deux temps d’oral d’admission. 

 

Le concours d’EJE est ouvert aux personnes titulaires :

 

  • du CAP petite enfance, du diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture, du DE d’aide médico-psychologique ou d’auxiliaire de vie sociale, avec 3 ans d’expérience dans le secteur de la petite enfance ;
  • du baccalauréat ou du DAEU (diplôme d’accès aux études universitaire) ;
  • d’un diplôme paramédical délivré par l’État et enregistré au RNCP de niveau IV ;
  • d’examens de la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale.

Pour vous inscrire au concours et devenir EJE, rendez-vous dans le centre de formation le plus proche de chez vous ou téléchargez le dossier d’inscription en ligne. Le concours d’EJE est payant et le montant varie selon les centres de formation. Vous pouvez vous inscrire dans plusieurs établissements.

Rappel

La formation d’EJE doit se faire obligatoirement en centre de formation. Vous ne pouvez pas passer ce diplôme en candidat libre.

L'épreuve écrite du concours d'entrée en école d'EJE

Chaque institut de formation est libre pour les modalités d’examens et les sujets. 

 

L’épreuve écrite du concours d’éducateur de jeunes enfants est l’épreuve d’admissibilité. Vous devez obtenir la moyenne pour accéder aux épreuves orales d’admission.

 

L’écrit du concours d’EJE est une épreuve d’analyse, de synthèse et d’expression écrite, qui peut prendre différentes formes : 

 

  • un résumé ;
  • une note de synthèse ;
  • une dissertation ;
  • un commentaire de texte ;
  • une épreuve de culture générale.

Bon à savoir

Si vous êtes titulaire d’un diplôme social de niveau III, comme le DEASS (assistant de service social), le DEES (éducateur spécialisé) ou le DEETS (éducateur technique spécialisé), vous ne passez que les épreuves orales d’admission. 

L'épreuve orale du concours d'EJE

Les épreuves orales se déroulent en 2 étapes : 

 

  1. un entretien individuel de motivation ;
  2. un entretien collectif. 

Lors de l’entretien individuel, le jury vous interroge sur plusieurs thématiques :

 

  • votre parcours professionnel et vos expériences auprès du jeune public ;
  • votre connaissance sur la formation ;
  • vos motivations quant au métier d’EJE : pourquoi ce métier ;
  • les missions de l’EJE ;
  • le quotidien d’un(e) éducateur(rice) de jeunes enfants ;
  • votre vision du métier et vos perspectives ;
  • des questions de culture générale et vos loisirs.

Avec ces questions, le jury cherche à évaluer votre motivation et votre curiosité tout autant que votre positionnement professionnel. 

 

L’entretien collectif permet d’évaluer le positionnement de chaque candidat(e) dans un groupe. Le jury observe alors votre capacité à travailler en équipe. Dans ce cadre, un sujet commun est donné au groupe, qui doit organiser une réunion de travail.

Quelles sont les débouchés ?

Les établissements principaux d’emploi des EJE sont gérés par les administrations ou les institutions suivantes : 

 

  • collectivités locales, comme les mairies ou les départements ;
  • associations d’aide aux familles ;
  • établissements publics d’accueil des jeunes enfants ;
  • les fonctions publiques d’État ou hospitalière.

La fonction publique territoriale (les municipalités, les communautés de communes, les départements et régions) offre les principaux débouchés.

 

Lorsque vous avez acquis quelques années d’expérience de terrain, vous pouvez évoluer vers des postes en direction de crèche, de centres d’hébergement ou de vacances et de loisirs.

 

Vous pouvez également poursuivre votre formation avec les diplômes suivants : 

 

  • le CAFERUIS, ou certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale ;
  • le DEIS, ou diplôme d’État d’ingénierie sociale ;
  • le CAFDES, ou certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de chef de service d’intervention sociale.
img test
Quels débouchés après un CAP AEPE ?

Découvrez les métiers de la petite enfance accessibles après un CAP AEPE.

Lire l'article

Sur le même thème

Garde d'enfants à domicile : les différents métiers

Hippolyte Le Dem

|

23 Janvier 2023

La France est un des pays avec le plus de naissances en Europe. De nombreuses familles sont donc constamment en recherche de solution de garde pour leur(s) enfant(s). L’assistant(e) maternel(le) propose aux parents d'accueillir les enfants chez lui(elle). De son côté, le métier de garde d’enfants à domicile offre une alternative aux parents qui souhaitent faire garder leur(s) enfant(s) chez eux, au sein d’un environnement familier pour eux. Découvrez les différents métiers de garde d’enfants à domicile, que ce soit chez eux, ou chez vous et les conseillées pour vous accompagner dans votre projet.

Lire l'article

Travailler dans la petite enfance

Hippolyte Le Dem

|

23 Janvier 2023

Travailler dans la petite enfance vous attire ? Vous avez raison de vous tourner vers ce secteur extrêmement porteur. La France enregistre en effet un taux de natalité parmi les plus élevés d’Europe et les besoins de professionnels qualifiés pour travailler dans la petite enfance ne faiblissent pas. Il existe de multiples façons de travailler dans ce secteur : travailler en crèche, en maternelle, depuis votre domicile ou encore en maternité. Ce sera à vous de choisir votre cadre de travail selon vos préférences. Découvrez quels métiers il est possible d'exercer avec un CAP petite enfance, mais également les avantages de suivre une formation en ligne pour préparer ce diplôme.

Lire l'article

Devenir assistant(e) maternel(le)

Hippolyte Le Dem

|

16 Janvier 2023

Comment devenir assistant(e) maternel(le) ? Si vous souhaitez participer à l’éducation des enfants tout en travaillant à domicile, vous devez demander un agrément au service de PMI de votre département d’habitation. Vous devez également suivre une formation de 120 heures, dont un module de formation obligatoire du CAP petite enfance. Découvrez toutes les compétences essentielles à l’exercice des fonctions d’assistant(e) maternel(le).

Lire l'article

Devenir auxiliaire de puériculture

Hippolyte Le Dem

|

16 Janvier 2023

L’auxiliaire de puériculture est un(e) professionnel(le) de la petite enfance diplômé(e) d’État. Il/elle peut exercer dans de nombreux établissements recevant des enfants de moins de 6 ans et ainsi, exercer des missions aussi diverses que rédiger un projet pédagogique, accueillir les familles ou prodiguer les premiers soins à un nouveau-né. Vous êtes intéressé(e) par le milieu professionnel de la petite enfance ? Découvrez comment devenir auxiliaire de puériculture.

Lire l'article