Comment faire un sommaire sur InDesign ?

blog

Graphisme

InDesign

Sommaire InDesign

Créer un sommaire sur InDesign

|

10 min

|

Par Maëva Zeline

Si vous décidez de mettre en page un roman, un magazine, un catalogue ou un rapport détaillé, l’intégration d’un sommaire sur InDesign vous sera probablement très utile. Celui-ci permettra en effet au lecteur de se repérer facilement au sein de votre texte, tout en lui donnant une bonne vue d’ensemble de ce dernier. InDesign propose ainsi une fonctionnalité pour créer une table des matières dynamique à partir d’un document. Celle-ci comporte trois grandes étapes : la création et l'application des styles de paragraphe à utiliser dans le sommaire ; la spécification de ceux qui seront utilisés pour la présentation de la table des matières ; et l'intégration active de cette dernière dans le document. Suivez le guide !

Sommaire

  • Ajouter un numéro de page active
  • Créer les styles de paragraphe
  • Insérer un sommaire dans InDesign
  • Mettre à jour le sommaire
  • Sources
  • Téléchargez le programme de la formation InDesign en PDF

Programme formation InDesign

+ de 800 téléchargements

Partager sur :

Ajouter un numéro de page active

Choisissez tout d’abord le document sur lequel vous souhaitez travailler. Une fois le fichier source téléchargé, il vous faudra l’ouvrir dans le programme. Pour cela, cliquez sur Fichier > Ouvrir, et sélectionnez le document brut au format InDesign (.indd). Un fichier classique dans ce cas se compose de plusieurs pages ; les trois premières étant généralement laissées vierges, une page de couverture, une page blanche, et une pour le futur sommaire.

 

Dans la formation InDesign proposée par Walter Learning, l’enseignante a également opté pour le style « Livre », en liant les éléments par chaînage ; cela signifie que le logiciel appliquera un retrait automatique si vous décidez de supprimer des mots ou des lignes, afin de garantir l’harmonie et la continuité de la présentation. Vous pouvez afficher ou masquer les traits de chaînage dans Affichage > Extras > Afficher/Masquer le chaînage du texte.

 

Il s’agit ensuite de mettre un numéro de page active à partir du gabarit. Pour cela, il vous suffit d’effectuer un double-clic sur le gabarit situé dans le menu « Pages » sur la gauche de votre écran. Cliquez sur le bouton Texte et tracez une zone en bas de la page. Sélectionnez une police, une position et une taille pour votre texte. Rendez-vous ensuite dans le menu supérieur « Texte », puis « Insérer un caractère spécial », puis « Marques » : l’option « Numéro de page active » fera apparaître le numéro de chaque page correspondante.

Vous pouvez alors faire varier la teinte de la police grâce à l’option de la barre supérieure, par exemple pour que le caractère apparaisse légèrement grisé. Il vous suffit ensuite de dupliquer ce numéro, qui s’est appliqué sur la page de gauche, sur la page de droite, pour le voir ensuite apparaître sur toutes les pages du document, y compris si vous y ajoutez d’autres sections.

Créer les styles de paragraphe

Pour comprendre le fonctionnement d’un sommaire InDesign, on s’intéressera ensuite au style des paragraphes (ou des caractères). Ces styles permettront ainsi la création d’une table des matières, qui se mettra automatiquement à jour au fur et à mesure des rajouts. Virginie Sapolsky-Malat, notre formatrice pour ce parcours, utilise ici l’exemple des titres et des sous-titres.

 

Pour créer ces styles, placez votre curseur dans le corps du texte, et sélectionnez la portion que vous souhaitez styliser. Pensez à bien activer l’option correspondante dans le menu supérieur (Texte > Styles de Paragraphe). La fenêtre flottante vous permet de créer un nouveau style, qu’il vous sera possible de paramétrer à votre guise : nom, famille et style de police, corps, crénage, décalage, couleur, retrait, interligne, etc. Vous pouvez aussi cocher la case Aperçu pour voir les modifications en temps réel sur votre document. Une fois votre style créé, il vous suffira enfin de l’appliquer à toutes les portions de textes souhaitées !

img test
Créez des mises en page sur InDesign

Gestion de projet, gestion du texte, préparation pour l'impression et fonctionnalités avancées.

DÉCOUVRIR LA FORMATION

Insérer un sommaire dans InDesign

Lorsque vous aurez créé vos différents styles pour votre document, vous pourrez passer à l’étape suivante : la génération d’une table des matières automatique sur InDesign. Avant toute chose, il convient de procéder à un rappel sur l'utilité de la table des matières, ou sommaire, qui permet de répertorier le contenu d'un livre, d'un magazine ou de tout autre publication ; d'afficher la liste des illustrations, des annonceurs ou des crédits photo ; ou encore d'inclure des informations destinées à faciliter la recherche de l'utilisateur au sein d'un texte.

 

Comme nous l'avons vu précédemment, les entrées et numéros de pages qui y sont présentés sont donc directement extraits du document de travail et peuvent être mis à jour à tout moment. Les cours InDesign de Walter Learning consacrent aussi un module entier à la création du sommaire, dans la section « Organisation du contenu et mise en page » du programme, et qui comportent de nombreux tutoriels vidéos, avec des exercices d'entraînement complémentaires.

Mettre en place la table des matières

Toujours sur le document brut, l’onglet Page de la barre supérieure présente une option dédiée, intitulée « Table des matières ». La fenêtre de dialogue correspondante vous propose tout d’abord de définir un titre et un style pour écrire l’intitulé de votre sommaire. Dans la section suivante, faites ensuite glisser les styles de paragraphe que vous souhaitez y ajouter, en cliquant sur le bouton « Ajouter ». InDesign recherchera alors dans votre document tous les éléments créés avec chacun des styles choisis. Validez votre choix, puis glissez votre curseur pour rentrer le texte généré à l’intérieur des marges de la page : votre table des matières apparaît !

 

Comme vous le verrez par la suite, celle-ci reste entièrement modulable, et vous pourrez y ajouter tous les éléments que vous souhaitez pour lui conférer clarté et lisibilité. Pointillés, espaces, symboles, etc. Tout est permis, n’hésitez pas par exemple à vous référer à notre tutoriel pour faire une flèche sur InDesign !

Le style de paragraphe pour le sommaire

Il est également possible de créer des groupes de styles. Pour ce faire, rendez-vous dans la fenêtre flottante dédiée, et cliquez sur l’icône situé en bas à gauche. Chaque groupe pourra ainsi correspondre à une seule portion du document, ce qui vous permettra d’isoler le style du sommaire, et de pouvoir le personnaliser par rapport à ceux déployés dans le reste du texte. Pour dupliquer un style à partir d’un paramétrage déjà existant, cliquez sur ce dernier tout en appuyant sur la touche Alt. Vous pourrez ensuite le modifier à votre convenance.

img test
Formations Graphisme

Formez-vous aux métiers du graphisme grâce à nos formations PAO et Graphisme à distance. 

Découvrir les formations

Attribuer les styles à la table des matières

Retournez ensuite dans le menu supérieur, dans l’onglet Page, puis Table des Matières. Si vous déployez toutes les options, vous verrez les caractéristiques associées aux styles que vous avez choisi de laisser apparaître dans cette dernière. Il vous sera alors possible de modifier les styles des entrées, par exemple pour les titres ou sous-titres de chapitres ; et de choisir le style dédié pour le sommaire automatique InDesign que vous venez de paramétrer. Une fois l’attribution faite et validée, votre table des matières se modifiera automatiquement. Vous pouvez également augmenter ou réduire les espaces pour une présentation plus aérée, mais aussi jouer sur les interlignages.

La tabulation et les pointillés

Les paramètres de modification disponibles pour chaque style incluent aussi les tabulations. Il vous suffit alors de déplacer le taquet sur la réglette pour définir la position de vos chiffres sur la page.

Astuce

Pensez bien à activer l’aperçu pour voir les effets en temps réel !

Toujours dans le menu « Style de paragraphe », l’option « Point de conduite » permet quant à elle d’ajouter des pointillés pour relier automatiquement certains éléments du sommaire. Le formateur prend ainsi cet exemple et place un point dans cette section, ce qui a pour effet de tracer une ligne pointillée entre le nom du chapitre et le numéro de la page correspondante sur le sommaire interactif InDesign.

Le style de caractères des points et des chiffres

Si vous souhaitez modifier l’apparence des pointillés ou des chiffres apparaissant dans la table des matières, il convient de créer un style particulier pour ces derniers. La procédure sera exactement la même que pour les styles de paragraphe, mais devra ici être réalisée depuis l’onglet « Style de caractère », situé dans la même fenêtre flottante. Vous pourrez ici aussi modifier la taille, la famille de police, l’approche (soit l’espacement entre les points), la couleur, etc.

 

Pour les appliquer à votre sommaire, ouvrez la fenêtre de dialogue « Table des matières ». Vous pourrez alors modifier le style du numéro de la page, de même que l’élément présent entre l’entrée et le numéro, qui deviendra ici votre ligne de pointillés. De la même façon, vous pourrez aussi régler la taille ou la couleur de la police dans le menu des styles de caractères, et ce même si votre table des matières a déjà été mise à jour.

Mettre à jour le sommaire

Il faut enfin garder à l'esprit le fait que la table des matières reflète le contenu de votre document. Dans le cas d’ajouts ou de changements ultérieurs aux éléments répertoriés dans la table des matières (numéro de page, titre, sous titre, etc.), vous devrez simplement attribuer les différents styles à ces mentions dans le document.

 

Pour modifier les entrées du sommaire, ne modifiez pas directement la table, mais faites-le directement dans le corps du texte ; procédez de la même manière pour la mise en forme appliquée aux entrées ou à la numérotation des pages, en travaillant directement sur les styles de ces dernières. Pensez enfin à cliquer sur l’option « Mettre à jour la table des matières » dans l’onglet « Page », y compris si vous changez ou procédez à l’inversion de l’ordre de vos pages.

 

Si vous avez l’impression d’avoir loupé une étape, pas d’inquiétude ! Notre formation InDesign en ligne reprend en détail chacun de ces points, à travers des vidéos dédiées et qui comportent une démonstration en temps réel. Elle vous propose aussi un tour d’horizon des nombreuses autres fonctionnalités du logiciel, à l’instar de la lettrine InDesign, ainsi que des explications sur diverses manipulations, comme mettre une image en noir et blanc sur InDesign.

Testez vos connaissances sur InDesign

Il est possible de vectoriser le texte sur InDesign

A

Vrai

B

Faux

Sources

Création d’une table des matières dans Adobe InDesign - Adobe

Téléchargez le programme de la formation InDesign en PDF

Programme formation InDesign

Programme formation InDesign

+ de 800 téléchargements

Programme formation InDesign

+ de 800 téléchargements

Testez vos connaissances sur InDesign

Il est possible de vectoriser le texte sur InDesign

A

Vrai

B

Faux

Partager sur :

Commentaires

Publier un commentaire

Un doute, une question, nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

Sur le même thème

Comment fonctionne le fond perdu dans InDesign ?

Walter Learning

Maëva Zeline

|

5 Septembre 2022

Les formations InDesign en ligne permettent de se professionnaliser en matière de compétences numériques, et rendent les chefs d’entreprise, particuliers ou étudiants, plus autonomes dans la gestion de leurs projets. Particulièrement ceux qui sont destinés à être imprimés. En effet, le programme de la Suite Adobe a d’abord été pensé pour les métiers de l’édition et gère par conséquent les caractéristiques nécessaires au processus d’impression. L’option d’InDesign pour afficher un fond perdu notamment s’avère particulièrement appréciée. Nous vous proposons de découvrir dans cet article sa définition, sa fonction, et comment concrètement ajouter et modifier un fond perdu sur InDesign. Vous trouverez également quelques conseils pour optimiser votre utilisation de ce paramètre incontournable.

Lire l'article

Financer une formation InDesign grâce au CPF

Walter Learning

Maëva Zeline

|

6 Mars 2023

L’État a mis en place en 2015 le Compte professionnel de formation. Il permet aux actifs, quel que soit leur âge, dès les années d’apprentissage à l’âge de la retraite de cumuler des droits à la formation professionnelle au prorata du temps travaillé. Ces droits sont cumulables que vous soyez salariés ou indépendants. Mais comment profiter de votre CPF ? Si vous vous demandez comment financer votre formation InDesign avec le CPF, on vous explique tout dans notre article.

Lire l'article

Se former sur InDesign à distance

Walter Learning

Maëva Zeline

|

3 Juillet 2023

Développé par l’entreprise Adobe, compagnon d’Illustrator et Photoshop, InDesign s’est imposé comme le logiciel PAO par excellence. Utilisé dans tous les métiers de l’édition et de la communication grâce à la flexibilité de son interface et de ses techniques de mise en page, on l’emploie généralement pour la création de livres, de catalogues, d’affiches et de tout autres supports de communication.

Si le domaine du web et du marketing digital vous intéresse et que vous ne maîtrisez pas encore le logiciel, il est fortement recommandé de suivre une formation InDesign à distance, afin de vous former aux différentes subtilités et possibilités de l’outil.

Lire l'article

Utiliser les repères de base et les repères commentés dans InDesign

Walter Learning

Maëva Zeline

|

26 Decembre 2022

Construire un document de plusieurs pages avec InDesign est facile si vous maîtrisez les bases du logiciel. L’une d’entre elles consiste à utiliser des repères fixes d’une page à l’autre. Ils garantissent la cohérence de vos designs et permettent à vos lecteurs de s’y retrouver facilement. Découvrez comment faire des repères dans InDesign et harmoniser toutes vos publications, qu’elles soient en ligne ou en format papier.

Lire l'article