blog

Restauration

HACCP

Liaisons froides et chaudes

Les liaisons froides et liaisons chaudes en restauration

Hippolyte Le Dem

Fondateur de Walter

|

La méthode HACCP définit les règles à suivre concernant les liaisons froides et les liaisons chaudes en restauration. En suivant le guide des bonnes pratiques d’hygiène (GBPH), les restaurateurs doivent respecter les températures de refroidissement, les conditions de décongélation, de conservation et de maintien au chaud, et comprendre les opérations de liaisons froides et de liaisons chaudes. Toutes ces opérations sont au cœur du métier de cuisinier et doivent être maîtrisées pour assurer la sécurité des clients et des consommateurs.

Le refroidissement rapide

Le refroidissement est décrit dans le Guide des Bonnes Pratiques d’Hygiène (GBPH). Il doit être maîtrisé par le restaurateur pour garantir la sécurité alimentaire. Le processus de refroidissement, expliqué dans le guide des températures en restauration, permet de faire baisser la température des aliments. Pour passer de +63 °C à +10 °C, la réglementation prévoit moins de 2 heures.


Quelles sont les règles à respecter pour le refroidissement rapide ? Il faut :

 

  1. écrire une procédure (Qui ? Quel système d’enregistrement ?) ;
  2. respecter le temps et la température (on ne passe pas de +85 °C à + 10°C directement en cellule de refroidissement, mais seulement à partir de +63 °C) ;
  3. réaliser un enregistrement obligatoire à chaque cycle de refroidissement, pour assurer la traçabilité ;
  4. et, si besoin, avoir une phase intermédiaire où la température des aliments refroidis est comprise entre +10 °C et +3 °C.


L’enregistrement obligatoire consiste à noter sur papier ou de manière automatisée, avec une sonde, la température et l’heure d’entrée en cellule, et la température et l’heure de sortie en cellule.
Une procédure écrite aide à poser les règles, à détailler les opérations et permet au personnel de suivre la méthode préconisée. Le nouveau personnel doit donc être formé d’après ce type de procédure.

Formez-vous à l'hygiène alimentaire

Notre formation en ligne complète pour comprendre et maîtriser les règles d’hygiène alimentaire et la méthode HACCP. 14h de formation accessible de chez vous.

Découvrir la formation
img test

Le maintien au chaud

Le maintien au chaud permet de conserver les denrées au-delà de +63 °C ou à température égale à +63 °C. La méthode HACCP prévoit donc d'apporter les denrées aux consommateurs à cette température réglementaire. Le maintien au chaud fait partie des contraintes réglementaires de la liaison chaude, mais aussi aux contraintes avant la distribution. Il existe des appareils spécifiques pour le maintien au chaud en cuisine et des sondes alimentaires adaptées pour contrôler la température.

 

Certaines recettes ne permettent pas d’atteindre cette température ou de la maintenir. La sauce béarnaise, par exemple, ne peut pas atteindre +63 °C (sinon, elle risque de tourner) et doit maintenir sa température au bain-marie. Dans ce cas, vous devez réaliser la recette au moment du service, pour la servir le plus proche possible de la consommation du client, et non pas avant pour ensuite la maintenir au chaud.

Liaison froide

La définition de la liaison froide est une méthode de conservation des denrées, à partir de la fabrication et jusqu’à la consommation. Le refroidissement rapide fait partie de la liaison froide et de sa réglementation, en passant de +63 °C à +10 °C en moins de 2 heures, après la fabrication ou la cuisson.


Les étapes de la liaison froide sont :

 

  • la réception des matières premières ;
  • le stockage à +3 °C, à -18 °C, en réserve ;
  • le déconditionnement ;
  • la cuisson ;
  • le conditionnement à chaud puis le refroidissement rapide, ou inversement ;
  • l’étiquetage ;
  • le stockage entre 0 °C et +3 °C ;
  • l’allotissement ;
  • le transport entre 0 °C et +3 °C.

Certaines opérations sont communes à celles de la liaison chaude. Dans la réglementation de la liaison froide, il y a toujours une cuisson et un refroidissement rapide (qui ne peut se faire qu’avec une cellule spécifique et un système de traçabilité) ou un conditionnement à chaud. Ces opérations sont le principe même de la cuisine centrale et de ses satellites. Plus précisément, la cuisine centrale fabrique, cuit, refroidit, stocke et livre à ses satellites. Ces derniers, quant à eux, procèdent à une remise en température. Pour les produits fabriqués, il est possible d'avoir une certaine souplesse et de les utiliser jusqu’à J+3.

Liaison chaude

La formation Hygiène Alimentaire en ligne décrit les contraintes réglementaires de la liaison chaude et sa définition. La liaison chaude concerne tous les aliments ou les denrées livrées chaudes, maintenus à la température de +63 °C. Autrement dit, pendant la préparation, le stockage, la livraison et le service aux clients, la température des denrées est constante. Elle est employée dans les restaurants ou dans les cuisines collectives, comme les écoles ou les hôpitaux.


Les étapes de la liaison chaude sont :

  • la réception des matières premières ;
  • le stockage à +3 °C, à -18 °C, en réserve ;
  • le déconditionnement ;
  • la cuisson ;
  • le conditionnement à chaud ;
  • l’étiquetage ;
  • l’allotissement ;
  • le transport à plus de +63 °C.

La liaison chaude concerne donc le transport externe (de la cuisine aux satellites) ou le transport interne (de la cuisine à la salle de restaurant).

 

Avec la formation Hygiène Alimentaire en ligne et en suivant le guide des bonnes pratiques d’hygiène, comprendre et maîtriser les opérations de refroidissement rapide, de conservation à chaud, de liaison froide et de liaison chaude devient plus simple. Ces pratiques doivent toujours être respectées en cuisine, dans les restaurants ou dans les cuisines collectives, et pour la consommation sur place, à emporter ou pour la livraison. De ce fait, chaque acteur de la filière alimentaire est obligé de respecter la réglementation afin de garantir la sécurité alimentaire des consommateurs.

Formez-vous à l'hygiène alimentaire

Notre formation en ligne complète pour comprendre et maîtriser les règles d’hygiène alimentaire et la méthode HACCP. 14h de formation accessible de chez vous.

Découvrir la formation
img test

Sur le même thème

HACCP : Les règles de la traçabilité alimentaire en restauration

Hippolyte Le Dem

|

28 Decembre 2021

Tous les établissements de restauration sont tenus de respecter des règles strictes quant à la traçabilité alimentaire et les informations à communiquer. Découvrez quelles sont ces règles et la procédure à suivre en cas de retrait et de rappel des denrées alimentaires. 

Lire l'article

Le guide des bonnes pratiques d'hygiène en restauration (GBPH restaurateur)

Hippolyte Le Dem

|

3 Decembre 2021

Le Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène, ou GBPH, se définit comme un ensemble de recommandations destinées aux entreprises dont l’activité est en lien avec l’alimentation. Elaboré par des professionnels pour des professionnels, le GBPH Restaurateur a pour vocation de les aider à appliquer les principes de l’HACCP afin de répondre au mieux aux exigences réglementaires de sécurité alimentaire en restauration. 

Walter Learning vous explique qui est concerné par ce document et les principes abordés dans le GBPH Restaurateur.

Lire l'article

Comment élaborer un plan HACCP adapté à son restaurant ?

Hippolyte Le Dem

|

21 Juillet 2021

Introduite dans les années 1960 sur la demande de la NASA afin de garantir l'hygiène des aliments ingérés par les astronautes pendant leurs missions, le plan HACCP a atterri dans les assiettes de nombreux établissements de restauration. En effet, la formation HACCP obligatoire depuis la loi du 27 juillet 2010, vise à protéger vos clients des dangers liés à la consommation de denrées alimentaires. Côté pratique, la durée de la formation est de 14 heures et doit avoir été suivie par au moins l'un des salariés de votre entreprise. Comment construire un plan HACCP fiable et rigoureux ? Quel est son contenu ? Zoom sur les détails de la méthode.

Lire l'article

Rôle du Codex Alimentarius dans la protection de la santé publique mondiale

Hippolyte Le Dem

|

27 Août 2021

Vous êtes restaurateur ? Professionnel du secteur agroalimentaire ? Vous souhaitez protéger vos clients en respectant à la lettre les règles en matière d'hygiène et de sécurité alimentaire ? Sachez que de nombreux outils sont disponibles pour vous aider, comme le Codex Alimentarius et la méthode HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point). Avec la création de 200 normes, la Commission du Codex Alimentarius constitue un cadre de référence majeur en matière d'hygiène alimentaire et de protection des consommateurs dans le monde entier.

Quel est le rôle du Codex Alimentarius ? Quel est son lien avec la méthode HACCP et l'obligation de formation ? Walter Learning vous répond à l'aide d'exemples précis !

Lire l'article