blog

Restauration

HACCP

Ouvrir son restaurant

Comment ouvrir son restaurant ?

Hippolyte Le Dem

Co-fondateur de Walter

|

Ouvrir un restaurant ne s’improvise pas et il est indispensable de procéder par étapes, en respectant les règles et en effectuant les formalités administratives et juridiques nécessaires. Vous ne savez pas comment ouvrir un restaurant ? Par quoi commencer ? Voici les 6 étapes à suivre pour réussir à ouvrir votre restaurant.

1. Élaborer son concept

Quelle que soit votre situation, une reconversion professionnelle, l'ouverture d’un nouvel établissement ou un premier projet professionnel après votre formation hygiène alimentaire en ligne selon le protocole HACCP, l’étape de l’élaboration du concept est indispensable. Après avoir réalisé un bilan personnel, afin d'être sûr(e) de vous lancer dans un projet qui est compatible avec votre vie personnelle, vos objectifs et vos compétences, vous pouvez commencer à définir les contours de votre concept de restauration.

N’oubliez jamais qu’un concept se doit d’être réaliste. Pour cela, n’hésitez pas à consulter votre entourage ainsi que des professionnels en activité, pour récolter leurs avis.


Plus précisément, vous devez choisir le type de restaurant que vous souhaitez ouvrir : restaurant classique, cuisine française ou étrangère, restauration à emporter, restaurant gastronomique, restaurant à thème, etc. Pour cela, vous pouvez vous appuyer sur vos préférences, sur le chef cuisinier, une analyse de terrain, un concept en vogue, etc. Vous avez votre concept en tête et sur le papier ? Il est temps de définir votre clientèle et de réfléchir à votre future carte, en étant le plus cohérent possible.

img test

Formez-vous à l'hygiène alimentaire

Notre formation en ligne complète pour comprendre et maîtriser les règles d’hygiène alimentaire et la méthode HACCP. 14h de formation accessible de chez vous.

Découvrir la formation

2. Trouver un local

Pour trouver le local qui convient à votre projet, il est indispensable de choisir un bon emplacement. Mais qu’est-ce qu’un bon emplacement pour un restaurant ? C’est une situation qui doit être stratégique suivant la zone géographique, la proximité pour les clients, le passage, la facilité de stationnement, la concurrence et les commerces présents dans les environs.


N’oubliez pas qu’un restaurant doit consacrer environ :

  • 40 % de sa surface pour la salle de restauration ;
  • 40 % de sa surface pour les annexes (annexes de la cuisine, stockages, pièce pour le personnel, toilettes, bureau pour la gestion administrative, etc.) ;
  • 20 % de sa surface pour la cuisine.

On parle de ratio-client pour estimer la surface de confort à consacrer aux clients. Pour un restaurant, le ratio-client est de 1,2 m² à 1,7 m², en moyenne.


Pour votre local, trois possibilités s’offrent à vous :

  • racheter un restaurant ;
  • racheter un local en cours de bail (établissement autre qu’un restaurant) ;
  • louer un local (aménagé ou non).

Important

Veillez à respecter votre budget et à prendre tous les éléments financiers en compte. Lorsque vous avez votre local (location ou achat), vous pouvez commencer à l’aménager !

3. Faire une étude de marché

Pour ouvrir un restaurant, l’étude de marché est indispensable. Elle permet de faire un tour d’horizon des divers éléments essentiels du marché de la restauration et des concurrents présents dans une zone géographique et de s’assurer de la viabilité d’un projet.

 

Une étude de marché pour ouvrir un restaurant est divisée en 4 parties :

  1. L’analyse du marché : tendances générales, potentiel, types de restaurants (chiffre d’affaires, volume), évolution des consommateurs, les tendances et les nouveautés.
  2. La demande et le profil des clients : enquête de terrain sur la clientèle locale, leur choix de restaurant, leurs habitudes de consommation, leur budget, leurs attentes, etc. 
  3. L’offre et les concurrents : les acteurs du marché, les offres et les stratégies commerciales des concurrents, les concurrents indirects (supermarché, boulangerie, etc.)
  4. Le milieu réglementaire et les obligations juridiques : législation sur la restauration, comme les licences, les autorisations, les formations en restaurant, les taxes, etc., mais aussi les contraintes, les menaces ou les opportunités.

Lorsque vous avez terminé votre étude de marché, vous avez les connaissances nécessaires pour vous lancer dans votre projet !

4. Établir vos prévisions financières

Pour pouvoir obtenir un prêt pour ouvrir votre restaurant, les prévisions financières sont incontournables. Vous devez monter un dossier, décrire votre projet de restauration, élaborer des scénarios et faire des hypothèses sur les 3 années à venir. Ainsi, vous avez avec vous des chiffres qui accompagnent votre projet et qui permettent d’établir s’il est viable financièrement parlant.

 

Les prévisions financières concernent 5 documents :

  • le plan de financement initial ;
  • le plan de financement sur 3 ans ;
  • le plan de trésorerie ;
  • le compte de résultat prévisionnel ;
  • le seuil de rentabilité (le point mort).

Avec ces plans financiers, vous pouvez déterminer les capitaux dont vous avez besoin pour monter votre projet de restaurant, vous assurer qu’il est rentable, connaître le seuil de rentabilité et prévoir l’évolution du restaurant sur 3 ans.

Bon à savoir

Il est essentiel de bien choisir votre formation professionnelle pour garantir sa qualité et sa pertinence dans votre projet. Walter Learning vous propose des formations éligibles au CPF à suivre à distance, à votre rythme.

5. Effectuer les formalités administratives

Vous vous demandez encore comment ouvrir un restaurant en France et quelles sont les obligations administratives ? Si vous avez déjà passé les étapes précédentes, vous connaissez certainement les principales formalités à accomplir pour ouvrir un restaurant. En France, il existe une réglementation sur les boissons, sur l’hygiène et la sécurité, sur l’exploitation d’un établissement de restauration et sur les informations aux consommateurs.


Il est obligatoire de faire une formation restaurant pour obtenir le permis d’exploitation (valable 10 ans) et pouvoir ainsi servir des boissons aux clients lors des repas. En plus de cette formation pour ouvrir un restaurant, vous devez obtenir une licence de débit de boissons (la demande doit être faite 15 jours avant l’ouverture de l’établissement, au plus tard). Il existe différents groupes de licences suivant le type de boissons vendues. Pour les restaurants, il existe une petite licence restaurant (boissons de 1er et de 2e groupes) et une grande licence restaurant (les 4 groupes de boissons).


Concernant l’hygiène, la formation Hygiène Alimentaire est obligatoire pour au moins une personne travaillant dans le restaurant. Une déclaration d’activité est à faire auprès de la DDPP (Direction Départementale pour la Protection des Populations), au plus tard 1 mois après l’ouverture du restaurant.

img test

Formez-vous à l'hygiène alimentaire

Notre formation en ligne complète pour comprendre et maîtriser les règles d’hygiène alimentaire et la méthode HACCP. 14h de formation accessible de chez vous.

Découvrir la formation

D’autres réglementations viennent s’ajouter si vous souhaitez installer une terrasse, ouvrir la nuit, diffuser de la musique, etc. Les consommateurs doivent également être informés des prix, de l’origine des viandes, de l’interdiction de fumer, des titres-restaurants acceptés, des licences détenues et des règles de protection des mineurs et de la répression de l’ivresse publique.

6. Procéder aux démarches juridiques

La dernière étape pour ouvrir un restaurant est de créer une entreprise ou une société en choisissant le statut juridique et en s'enregistrant au Registre du Commerce et des Sociétés. Vous avez le choix entre :

  • une entreprise individuelle ;
  • une société à responsabilité limitée (SARL) ;
  • une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ;
  • une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL).

Lorsque vous aurez choisi le statut juridique qui vous convient, vous devrez vous enregistrer au RCS et vous déclarer au CFE (Centre de Formalités des Entreprises) le plus proche. C’est le CFE qui transmet votre dossier aux organismes concernés : Greffe du Tribunal de Commerce, DIRECCTE, INSEE, services fiscaux, Assurance Maladie, URSSAF, RSI et inspection du travail.

Sur le même thème

Qu'est-ce que la méthode des 5 M en cuisine ?

Hippolyte Le Dem

|

10 Juin 2021

Créée par le professeur Ishikawa, la méthode des 5 M (ou méthode Ishikawa) permet d’identifier simplement les différentes causes d’un problème. Appliquée en hygiène et sécurité alimentaire, cette technique permet d’identifier les sources possibles de contamination dans un établissement.
Quels sont les 5 points d'attention en cuisine ? Quel est le lien entre la méthode des 5 M et la méthode HACCP ? Voici toutes les clefs pour comprendre comment appliquer concrètement cette méthodologie.

Lire l'article

Quelle est la définition de la méthode HACCP ?

Hippolyte Le Dem

|

18 Juin 2021

En tant que restaurateur, vous vous retrouvez dans l’obligation de suivre une formation HACCP. Quelle est sa définition en français ? Quelles sont les origines de cette méthode ? Quelle est son application en restauration collective ? Voici toutes les clefs pour comprendre ce que représente la certification HACCP et nos conseils pour l’obtenir rapidement.

Lire l'article

Les CCP HACCP et les PRPo : des outils essentiels pour les restaurateurs

Hippolyte Le Dem

|

27 Août 2021

En tant que professionnel de la filière agroalimentaire ou restaurateur, vous souhaitez mettre en place une démarche d'hygiène et de sécurité alimentaire irréprochable ?

Progressivement, les normes nationales, européennes et internationales se succèdent pour limiter les risques d'intoxications alimentaires. Des programmes de prérequis (PRP) à la maîtrise des CCP HACCP (maîtrise des points critiques), il est important de comprendre les enjeux de chacun de ces outils pour éviter les dangers.

Comment définir ces outils ? Quelles sont leurs différences et leurs interactions ?  Walter Learning vous répond !

Lire l'article

Tout savoir sur la méthode HACCP

Hippolyte Le Dem

|

21 Avril 2022

Chaque professionnel de la restauration a l'obligation de suivre une formation à l'hygiène alimentaire. Mais que signifie HACCP ? Comment s'appliquent les principes d'hygiène et de sécurité alimentaire au sein des différents services de restauration ? Comment se former ? Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur l'HACCP

Lire l'article